4 règles d’or pour réussir son compost

4 règles d’or pour réussir son compost

4 règles d'or pour réussir son compost

Il est simple de réussir son compost si l’on suit quelques règles élémentaires et que l’on ait un peu de patience.

Placer le bac à compost au meilleur endroit. L’idéal est un endroit ombragé car le compost :

  • ne doit pas recevoir les rayons directs du soleil pour que sa température ne dépasse pas 70 degrés. Cela entraînerait la mort de nombreuses bactéries et micro-organismes propices à la décomposition naturelle.
  • doit dégager une certaine chaleur, sinon cela stopperait le processus de compostage et générerait des odeurs désagréables.

Veiller à éloigner les rongeurs

Il existe quelques conseils simples pour éloigner de votre composteur les rats et les souris :

  • utiliser un composteur disposant d’un couvercle supérieur et d’un grillage anti-rat sur le sol
  • placer le composteur dans un endroit dégagé. Les rongeurs apprécient de se cacher le long d’une façade ou derrière un tas dans le jardin.
  • ne pas enrichir le contenu de votre composteur de ses régals, les coquilles d’oeufs et les aliments cuits.

Assurer un bon équilibre azote / carbone

Pour que la décomposition se passe au mieux et que le compost produit soit fertile, il est important que les apports en déchets organiques dans le composteur soient composés :

  • d’azote (“déchets verts”) : pelures de fruits et légumes, reste de tonte de gazon, fleurs fanées…
  • de carbone (“déchets bruns”) : feuilles mortes, paille, sciure de bois…

Un apport trop important de matières organiques azotées dans le tas de compost entraîne des odeurs d’ammoniac qui doivent être combattues avec de la purée d’orties.

Un remplissage exclusif en tonte de pelouse comprime la matière au sein du composteur. Ni l’oxygène, ni les vers de terre n’ont la place de circuler. Une aération peut être réalisée via un composteur rotatif ou via des tours de grelinette dans le tas en train de composter.

De même, le taux d’humidité au sein du bac à compost doit être contrôlé. Il doit correspondre à celui d’une éponge essorée.

Mélanger le compost avant emploi

Le produit du compostage peut être de deux natures :

  • soit du compost traditionnel reconnaissable à sa bonne odeur d’humus
  • soit du “thé de compost” ou lombrithé qui est le résidu du compostage réalisé dans les composteurs Bokashi ou dans les lombricomposteurs.

Chaque produit est très riche en fertilisant. Pour que vos plantations profitent au mieux de cet engrais naturel, il est recommandé de le diluer :

  • Le compost traditionnel doit être mélangé à de la terre ordinaire pour se transformer en terreau fertile prêt-à-l’emploi.
  • Le lombrithé doit être dilué dans de l’eau dans la proportion de 10%. Ce liquide doit être immédiatement arrosé dans votre jardin, votre potager ou sur vos plantes d’intérieur.
Loïc Breton

Les commentaires sont fermés.